Le sens du pardon dans l’existence


Mes chers frères et sœurs, je suis Thot, combien de fois avez vous été aux prises avec vos propres frères et sœurs humains, combien de fois avez-vous condamné les actions des uns et des autres au profit d’une vérité assumée? Sachez mes biens aimés que lorsque vous passez d’un état de colère à un état de pardon, que se passe t’il en vérité ? Avez-vous vraiment pardonné une action qui vous a profondément déplu ou avez-vous pris conscience que l’état que vous aviez engendré n’était finalement pas en adéquation avec l’axe de la Lumière en vous? Le pardon, en réalité, mes frères et sœurs, n’est qu’un moyen au travers duquel vous passez d’un état à un autre, c’est une énergie à travers laquelle vous acceptez de vous remettre en cause pour le bien et le bénéfice de chacun, c’est en soi une vibration bienfaisante et apaisante à travers laquelle vous laissez aller tout ce qui est lourd et pesant en vous, comprenez vous ? Le pardon véritable n’a de sens qu’à partir du moment où vous arrêtez tout conflit et toute réclamation de ´justice ´ en vous pour accorder à l’autre et à vous-même le droit d’exister, d’expérimenter et même celui de souffrir. Laissez moi m’expliquer maintenant, lorsque vous êtes vous-même en souffrance vous finissez toujours par saisir à un moment plus ou moins lointain que vous aussi vous avez le droit de souffrir, d’éprouver, de crier et finalement, celui de vous épanouir, vous finissez par comprendre que pour qu’il y ait un retour à la paix vous devez transformer le ressentiment pour un autre état, autrement dit vous vous accorder le droit d’être qui vous êtes, ce que vous êtes, et ce, peu importe le prix. C’est en quelque sorte la grâce qui vient toucher le cœur de votre être pour pouvoir mieux toucher l’essence de l’amour en vous, intéressant n’est ce pas? Vous êtes fondamentalement, chers enfants de la Lumière, des êtres de pardon car il est simple, juste et naturel pour vous d’offrir à chacun un espace, un laboratoire dans lequel il peut lui-même se tester, s’éprouver et se tromper pour mieux découvrir l’infini de tous les possibles qui le compose. Ainsi, lorsque vous saisissez et reconnaissez ce ´droit’ divin à chacun il est simple et naturel de pardonner, voyez-vous? Laissez vous fondre maintenant, alors que vous lisez ces lignes, laissez vous fondre, un peu comme l’action de la chaleur sur la glace, toutes les couches, les carapaces de votre âme s’amenuisent pour, à la place, venir former une harmonie et une complétude quasi parfaite, quasi car elle ne deviendra parfaite qu’au moment où toute trace de colère et de ressentiment sera complètement remplacé par la flamme de la complétude en vous. Ainsi, vous fondez et vous vous réagencez pour vous offrir à vous-même un doux et puissant moment de grâce. La vie n’a de sens que pour les âmes qui ont su faire ce geste chers enfants de la Lumière, ce geste dans lequel absolument tout se réorganise et se replace dans une complétude quasi divine, ainsi une fois de plus, volez, envolez vous et resplendissez de toutes vos couleurs et vous verrez que tout trouve et a sa place dans l’harmonie et les cycles de l’univers. Soyez bénis chers enfants de l’amour, de la Lumière en vous, moi Thot je vous rend grâce.

9 vues

© 2018 Guillaume Lemé

  • Facebook - White Circle