Le sentiment est votre carburant

Chers enfants de la loi de Un, je suis Serapis Bey, prêtre et guérisseur de l’âme.

Il y a longtemps maintenant que j’oeuvre sur ce plan-ci de la Terre à éveiller le coeur de celles et ceux qui se languissent de leur ‘demeure d’âme’. Voyez-vous, la demeure de l’âme est et a toujours été un état d’Être, un état dans lequel vous Savez, intuitivement, la ‘bonne réponse’, la réponse juste, la réponse de l’Amour en vous. Alors, pourquoi tant de polémiques autour de ce sujet qu’est l’Amour ? Pourquoi tant de ‘différences’ à qualifier, ce qui, par définition, ne se qualifie pas mais se sent ?

Vous Êtes et serez toujours des Êtres qui se pensent, ou autrement dit qui se résument par la force de leurs pensées. Pourquoi vous dis-je cela ? Pour vous aider à entrevoir votre coeur à travers cela, vous montrer qu’un Être qui se pense ne se définit pas forcément par cette force qui le pousse à droite à gauche dans des directions diverses et variées mais bien par LA puissance de la pensée derrière sa pensée, laissez moi clarifier ceci. Alors que vous êtes guidé par l’envie de vous activer dans une direction, vous êtes toujours mû par un sentiment derrière cette envie, si la pensée est le guide, le sentiment est le carburant, la pensée n’a donc pas tant d’importance que l’envie qui la propulse. Comprenez-moi bien, si vous êtes conscient du ‘carburant’ dans la poussée que provoque vos différentes pensées, alors vous êtes en mesure de choisir un état de conscience plus aligné sur vos désirs fondamentaux, ou si vous préférez, de mettre en ordre vos priorités existentielles.

Il n’y a pas ‘d’erreurs’ dans la fonction de votre cerveau à vous pousser dans une direction x ou y, en revanche comprenez-bien que la pensée derrière la pensée est ce quelque chose sur lequel vous auriez tout intérêt à méditer afin de mettre en ordre vos émotions, sans être dirigé par elles.

Ainsi, respirez. Respirer c’est la base, ‘le souffle de l’existence’, puis, dirigez consciemment votre souffle vers la pensée derrière la pensée ou la pensée racine, le carburant qui la fait vivre. Vous n’avez qu’un pas à réaliser en vous-même pour créer votre existence comme vous le souhaitez, arrêtez-vous, arrêtez le flot incessant de vos pensées pour vous observer, vous, ce que vous pensez de vous-même, puis, le cours de ce que vous appelez ‘votre existence’. Je le répète, il n’y a qu’un pas, un mouvement à réaliser en vous-même pour être davantage conscient de la direction que vous souhaitez donner à votre existence.

Je terminerai donc là-dessus, plus vous réaliserez que vous n’êtes pas impuissants à transformer votre propre vie, plus il vous deviendra évident, que la peur qui vous tenait auparavant n’est qu’un fantôme demandant simplement un peu de com-paix-sion ( uni dans la paix et la passion ). Plutôt que de vous retenir et de prendre sur vous à n’en plus finir, arrêtez-vous, respirez et unissez vous dans l’art de la com-paix-sion, l’art d’un coeur qui s’écoute respirer pour son plus grand bien et celui de tous.

Je vous aime mes biens-aimés, allez en paix.

Un ami qui vous veut le plus grand bien.

© 2020 Guillaume Lemé

  • Facebook - White Circle