Trois héritages

Bonjour chers frères et soeurs de la Terre, Je suis Apollon. Je reviens en ces temps cruciaux pour la race humaine afin de partager un moment de sagesse avec vous.


D’époques en époques, d’incarnations en incarnations, j’ai foulé avec différents pieds la planète Terre et je vous ai laissé quelques héritages lors de mes ‘passages’ vous rappelant la gloire et la fortune de l’humanité. J’ai voulu, à ma façon, vous rappeler qu’à aucun moment vous n’êtes seuls, qu’il ne saurait y voir de moments où vous êtes livrés à vous-mêmes, quoi que vous puissiez en penser. Mon héritage est au nombre de trois, comme j’ai toujours reconnu l’importance des symboles, des mathématiques et de leur logique, j’ai voulu laisser une empreinte symbolique.


Il y a tout d’abord la Beauté, sans la beauté sur Terre, il n’y aurait pas d’appréciation, tout serait fade, insipide, il n’y aurait pas d’émerveillement. Sans cet émerveillement, il n’y aurait pas de ces moments de grâce où tous vos sens se tendent et se ravissent. C’est cela la beauté, c’est lorsque vos sens sont tellement ravis que l’émerveillement se manifeste de lui-même et que vous vous laissez finalement aller à une certaine forme de tendresse envers vous-même.


Le second héritage que je vous ai laissé est celui de l’Honnêteté. Vous vous êtes longtemps trahis, meurtris, bafoués les uns les autres au nom de vos idéaux, de ce qui, selon vous, valait la peine que l’on s’entredéchire. Vous avez mis l’honnêteté au second plan pour faire du mensonge une seconde peau et bafouer la juste vérité qui vous habitait dans ces moments. L’honnêteté n’est pas vraiment une vertu en soit, c’est plus un ‘accord’ que l’on passe avec soi-même pour nous accorder avec le véritable Âmour de Soi. Si vous honorez justement cet accord, le mensonge tel que vous pourriez l’imaginer n’aurait aucune raison d’être car cet engagement que vous auriez pris vis à vis de vous-même serait votre priorité, quoi qu’il se passe. Cet engagement serait comme une bague que vous vous passeriez au doigt pour vous marier avec votre propre Grandeur d’Âme, au-delà du temps et de l’espace. La Vie s’ouvrirait alors devant vous comme jamais auparavant car vous seriez en équilibre, centrés, et alignés sur la véritable Volonté de l’Âmour qui vous habite.


Le troisième et dernier héritage est celui de la Vérité. Il ne s’agit pas de cette ‘sorte’ de vérité que vous promulguez sur des estrades et où vous vous faites applaudir pour votre charisme. Celle dont je vous parle ici est celle qui ne fait pas de bruit, celle qui remplit tous ces instants que vous vivez dans une vie, du sceau de l’émerveillement et de la grâce, le bonheur de vivre derrière l’expérience humaine, c’est de cette vérité-là dont je vous parle ici. Cette Vérité-là ne se ‘raconte’ pas mais s’assume en Soi, il s’agit du fait de ‘se dire’, d’oser s’exprimer, de ’s’annoncer’, non pas comme un messie, mais bien comme l’Être souverain que vous avez toujours été.


N’oubliez jamais que dans tous ces moments que vous vivez, quels qu’ils soient, vous marquez l’humanité, la Terre et la Source d’Amour même, par votre empreinte. Ne soyez pas effrayés d’être une ‘mauvaise personne’ car tout vous amènera toujours à reconnaitre la beauté de l’Existence. Pour vous aider, rappelez-vous cette phrase écrite en lettres d’or dans le ciel : ‘’Là où je porte mon attention, j’offre mon pouvoir à façonner l’Existence.’’


Allez en paix mes amis, je vous aime.

4 vues

© 2020 Guillaume Lemé

  • Facebook - White Circle